Photos d'ici et d'ailleur » Test de verres

Des photos prises au fil de mes promenades, voyages, ou devant des choses amusantes.

Tags:
24
Mar
2013

Test de verres

Bon amateur de whisky, je me suis demandé si le contenant avait de l’importance ou non.

La question peut paraître saugrenue au premier abord car un bon whisky est avant tout un whisky bu, mais une fois que l’on commence à les apprécier, ces alcools relèvent une force et un caractère qui n’est pas à piquer des verres.

J’ai donc testé 4 types de verres en mettant la même quantité de whisky dans chacun. Le but est de voir si la forme révèle ou non les arômes. J’ajoute que tout les verres sont à la même température, vierge de tout autre breuvage.

Premier test : Whisky du Domaine des Hautes Glaces, [minimus]

Ce breuvage francais ( vu sa jeunesse < 3 ans, il me semble qu’il ne peut pas s’appeler « whisky », mais par facilité d’écriture de ce billet, je vais passer outre ) est un brut de fût de la moisson 2009. Plus d’infos sur lui ici : www.hautesglaces.com

Pour le décrire rapidement : je trouve très fort en alcool ( 57% vol. ) avec beaucoup d’arômes qui ont tendances à exploser en bouche, mais dont l’eau de vie masque un peu l’odeur.

Juste après avoir été servi

Le breuvage tout juste servi n’a pas le temps de s’exprimer dans les verres. Il y a quelques arômes qui s’échappent lorsque l’on met son nez juste au-dessus des 4 verres, mais je n’ai  pas trouvé que la forme influençait l’odeur. Par contre si l’on met son nez dans le verre j’aurais tendance à dire que le verre tulipe renferme beaucoup trop l’alcool et donne une désagréable odeur d’alcool à 90° ce que l’on ne retrouve pas dans les autre verres.

Le verre « petit ours brun » à un certain avantage sur les 3 autres car l’alcool semble s’en échapper plus vite. et bien que les arômes n’aient pas eu le temps de s’exprimer, s’est dans ce verre que l’ensemble parait le plus prometteur.

Je dirais que les 4 verres sont presque égaux. En fait, aucun ne met le whisky en valeur.

10 minutes après avoir été servi

J’ai « joué » avec le whisky en remuant les verres de temps en temps en faisant tourner le breuvage à l’intérieur de façon à ce qu’il tapisse sur environ 3 cm de hauteur les parois du verre.

La différence de forme se fait nettement sentir, et dans tout les cas les vapeurs d’alcool ne sont estompées.

Le verre tulipe à un très net avantage car les vapeurs d’alcool se sont échappées lorsqu’il a été remué et les arômes sont restés dans l’enceinte. Je dirais que l’on profite à 100% des arômes.

Le verre à alcool suit tout juste derrière, même si les arômes sont un peu moins présents que dans le verre tulipes, elles n’en restent pas moins agréables. Je dirais que l’on profite à 90% des arômes.

Le verre à moutarde a laissé échapper un peu trop les arômes, il n’en reste plus beaucoup. Je dirais que l’on profite à 60% des arômes.

Le verre petit ours brun à laissé échapper pratiquement tout les arômes. Je dirais que l’on profite à 10% des arômes.

30 minutes après avoir été servi

C’est trop long, j’ai pas pu attendre : j’ai tout bu !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *